Histoire du club

En 1972 le « Hobie way of life » atteint la Nouvelle Calédonie.

Noel Calé – qu’on appelle maintenant communément « Le Dinosaure » et qui sort encore Noelpratiquement tous les jours en Hobie 14- , avait vu un Hobie 14 importée par Touki Bondaletoff et réalisait tout de suite que ce catamaran  était idéal pour les conditions de vent et de navigation dans le « plus beau lagon du monde ». Cet homme d’affaire avisé s’assurera l’exclusivité de la marque et peu de temps après le premier containeur plein de  Hobie 14 arrivait.

Bientôt le plan d’eau de l’Anse Vata était envahi par ces cata fou. Un an plus tard arrivaient les Hobie 16’ qui devenaient tout de suite le favori des voileux à la recherche de vitesse et de sensations fortes. Les jours de brise, il n’était pas rare de voir les Hobie foncer sur la plage de l’Anse Vata pour faire des concours « à qui montait le plus haut ». Et on se demandait pourquoi il faillait refaire la glisse des coques tous les 3 mois……..

Image0002

C’est en 1973 qu’arrivait Pascale Augey. Noel Calé avait rencontré Pascale lors d’une visite au chantier « Hobie Cat »à Hyères et lui avait proposé une place de secrétaire dans son entreprise. Elle avait connu le « Hobie way of life » en France et avec une grande énergie structura notre « Flotte 314 » et fut en définitive à l’origine de notre Club.

La première réunion fondateur du club se tenait en présence de Monique Mercier, qui fut élu première présidente, avec comme membres fondateurs Noel Calé, Christian Gimet, Didier Leroux, Vladimir Revay, Burkhard Töbelmann, Jean Pierre Martin , Jacques Beretti, Jacques Garçin et François Cance.

ScannedImage-4 - recoloriséeLe club fut baptisé au nom de HOBIE CAT CLUB, mais a du être renommé « CLUB NAUTIQUE DE LA POINTE MAGNIN « suite au refus de la FFV et du Service de la Jeunesse et des Sports d’affilier un club qui avait pour nom la dénomination commerciale d’un seul type de catamaran. Mais ce nom resta jusqu’à ce jour, même si le club fût rebaptisé d’abord Club Nautique de la Pointe Magnin et plus tard Catamaran Club de Nouméa à la suite du déménagement à la Côte Blanche.

Pascale Augey disparue tragiquement en 1978 lors de l’organisation d’une régate en tombant du bateau comité à cause d’un câble de direction cassé. Mais l’idée du  « Hobie way of life » qu’elle nous avait apportée, continuait et s’est développé jusqu’à ce jour.

Bientôt il y avait tant de Hobie sur la plage du Château Royal, que nous cherchions un terrain pour nous établir. Jacques Beretti ira voir le Dr.Magnin et arrivait à le convaincre de nous louer une partie du terrain de la Pointe Magnin.

En 1977 les installations du nouveau club furent inaugurés avec un BBQ gigantesque, déjà sous la houlette de Rose Töbelmann, qui n’a cessé depuis d’être la bonne fée côté cuisines.

A partir de la et sous la direction du deuxième président Christian Gimet, le Hobie Cat Club pris un essor considérable avec bientôt 120 membres.  A l’époque le bénévolat était de rigueur et Christian dirigeait le club d’une main de fer afin de le faire progresser.

Tous les week-ends une partie du temps fût consacré à l’amélioration des installations, l’installation de barrières, casiers, tente de la pelouse etc. et gare a celui qui voulait naviguer quand même…. Christian enchaînait le bateau en attendant que le membre décidait de donner un coup de main……..en dépit de son plein gré !

A moins qu’il y avait « régate », organisé à tour de rôle par les régatiers eux-mêmes. En fin d’après midi il y avait BBQ avec les commentaires avisés des régatiers, et comme on le sait, 99.9% des Hobie Cateurs croient que gagner une régate n’a aucune importance- (sauf évidemment quand on est en train de courir la régate……).

C’est a cette époque que Vladimir Revay repris l’importation des Hobie Cat et il ne cessa de tout mettre en œuvre pour la réussite et la progression de la série.

Les différents présidents qui présidait au destinés du club par la suite était Serge Lorenzini, Jean Pierre Ferrigno, Philippe Pieux, Jacques Frei, « Touki « Bondaletoff, Christian Deschamps, Hector Gueresschi, Christian Pelen, Wolfgang Forster, John Louzier, Thierry Carpin,  Francis Gallois, J.C. Bougras et actuellement Christian Deschamps.

Ils ont tous continué avec leurs équipes à maintenir cet esprit du hobie way of life, avec un zeste de DART, HAWK, CAPRICORN  et d’autres séries venues se joindre au Catamaran Club par la suite. Les Laser, sous la houlette de Francois Cance et qui faisait partie du club dès les débuts rejoignaient plus tard la S.R.C. lors du déménagement à la Côte Blanche.

Avec une meilleure maîtrise de la navigation venait l’époque des « raids » à l’Ile Ouen, Ile des Pins, des week-end à l’Ilot Maître avec coup de fêtes et remises de prix toujours mémorables.

Et s’ensuivait les différentes semaines de Voile, Championnats du Pacifique,

 

Jeux du Pacifique à Nouméa et les  Championnats Nationaux en France et d’Europe ou du Monde  à Fiji, Tahiti, Nouvelle Guinée,  Australie, Afrique du sud, Iles Vierges, Texas, Suède, Guadeloupe…….Le niveau n’a cessé de s’améliorer au fur et à mesure des années, et à l’heure actuelle nous sommes le club de catamaran le plus titré de France et le Club récompensé d’un prix par la FFV comme ayant le plus de licenciés.

Le Club a toujours favorisé la pratique sportive et avec l’aide la Ligue de Voile, de la Province Sud, de la Ville de Nouméa et de très nombreux sponsors a pu élever le niveau a un point qu’à l’heure actuelle où vont se dérouler les Jeux de Apia le Comité de Sélection nommé par le CTOS a l’embarras du choix et la concurrence et féroce entre les prétendants à la sélection.

Le génie et le succès mondial du fameux « Hobie way of Life » fut, que le chantier imposait aux organisateurs des Championnats du Monde (évidemment toujours dans des coins de rêve comme les Iles Vierge, Iles Maurice, Mexique, Tahiti, Fiji, Guadeloupe etc)de mettre une cinquantaine de bateau neufs à la disposition des concurrents et ainsi c’était le meilleur barreur qui pouvait prétendre au titre, car a chaque manche les bateau étaient échangés. Ceci permettait même au débutants de participer à des Championnats du Monde et d’essayer de se qualifier lors des deux premiers jours de pré-selections sur place.

Ceci était évidemment pour les Calédoniens une aubaine, car auparavant il aurait fallu se déplacer en France pour faire des régates sélectives tout le long de l’année….. pour ainsi dire impossible d’espérer de participer a un championnat quelconque et ainsi de se perfectionner.

Les événements phares du club furent sans aucun doute le Championnat du Monde de Hobie 14’ en 1989, celui des DART en 1998  et plus récemment en 2002 le Championnat du Monde AIR France Hobie Cat 16’. Ces Championnat ont eu un grand retentissement au plan international et ont fait connaître la Nouvelle Calédonie et plus particulièrement notre club partout dans le monde de la voile.

En début des années 1990 nous avons été informés de l’imminente construction de l’hôtel LE MERIDIEN sur le terrain de la Pointe Magnin et avec l’aide et la collaboration de la Province Sud  les structures actuelles ont été réalisées et le Club déménageait en 1993 pour s’installer à la Côte Blanche.

Sur ces nouvelles installations la création d’une école de voile axé sur la pratique du catamaran fût décidé par les dirigeants du club et de nombreux jeunes ont été entraînés et formés par nos moniteurs de voile breveté.

KfPccCbKhCyTbde-800x450-noPad

Merci à Tobi pour les photos et pour le texte.